7ème édition du F.O.U – printemps 2011

7eme-FOU

 

Nous sommes au printemps 2011, puissent les jeunes filles tout en couettes et outillées nous insuffler une trouée dans ce ciel ombrageux !

 

Le Festival des Ouvertures Utiles, ce sont des personnes, qui à un moment donné de leur vie ont ouvert et animé des lieux abandonnés pour y donner de la vie, expérimenter, rêver et vivre en collectivité.

 

Le squat, c’est illégal, mais il faut du culot pour laisser passer un vent de liberté dans une ville très chère et quadrillée. Certains collectifs squatteurs ont pu négocier des conventions d’occupation avec les autorités publiques ou les propriétaires privés, pour pérenniser leurs actions et rayonner sur la ville et même à l’étranger ; d’autres surgissent encore dans les rares interstices que les urbanistes ont oublié…

 

Anciens squats, nouveaux squats : ils vous ouvrent leurs portes pour 10 jours d’événements festifs et nourrissants faits pour l’éveil de votre curiosité.

 

Lors de la 6ème édition du Festival des Ouvertures Utiles (FOU) qui avait lieu en novembre 2010, 16 lieux et collectifs étaient représentés. Depuis, 4 lieux ont été expulsés ( Le Gros Belec, le Loft, OXIII, la Marquise), un lieu a complètement brûlé ( la Comète 347), un lieu est en instance de départ (la P’tite Rockette), un autre lieu vit chaque jour avec la menace d’une expulsion imminente (la Miroiterie).

 

Certes, quelques collectifs ont réussi à (ré)ouvrir entre-temps – le 103 rue de Turenne, le Château Albat’Art, le Gros Belec rue Riquet, le Générateur rue St-Charles dans le 15ème, la Gare XP rue Paul Vaillant-Couturier dans le 14ème, – mais d’autres ont été atomisés et de nombreux artistes se retrouvent à la rue.

 

C’est pourquoi cette 7ème édition du FOU doit être l’occasion de re-dire avec rage que seule la mobilisation de chacun, l’ouverture de nouveaux squats et la solidarité entre les lieux pourront empêcher l’avancée mortifère du tout-sécuritaire dans ce pays (comme l’a encore démontré récemment le vote honteux de la loi LOPPSI 2) tout en permettant à l’art et aux artistes de se ré-approprier l’espace public librement.

 

Pour cette 7ème édition du FOU, 10 collectifs artistiques alternatifs parisiens vous invitent à des rencontres réjouissantes et insolites, autour d’événements festifs et nourrissants.

 

Du 13 au 29 mai 2011