Forum des libertés et manifestation anti LOPPSI

Plus de 70 associations, syndicats et partis se mobilisent contre la Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure, pour la défense des libertés :

un forum se tiendra le mardi 8 février de 19h à 22h à la Bourse du Travail à Paris, 3 rue du Château d’eau, M° République.

Son but est d’informer sur la LOPPSI – les médias sont attendus – et de mobiliser en vue des manifestations du 12 février en France et particulièrement à Paris.

Manifestation anti LOPPSI 2 à Paris le samedi 12 février à partir de 14h30 à Bastille, en direction de la place du Palais Royal.
Plus d’infos : http://antiloppsi2.net/

Marche anti LOPPSI

Suite à réunion unitaire contre la LOPPSI 2 et à l’occasion du passage en seconde lecture de la loi inique au Sénat :

rdv le samedi 15 janvier 2011 à 14h30 au métro Odéon, à côté de la statue de Danton, pour une marche autour du Sénat

 

D’ici là, informez-vous et contactez vos sénateurs : à Paris il y en a 12 : http://www.senat.fr/senateurs/sencir.html#c615

Plus d’infos : http://antiloppsi2.net/

 

LOPPSI 2 : ils soldent nos libertés !

Le projet de « loi d’orientation et de programmation pour la performance de la sécurité intérieure » (dite « LOPPSI 2 ») s’inscrit dans un contexte d’inégalités et de régressions sociales majeures. Fourre-tout législatif, sécuritaire et illisible, ce texte annonce un nouveau modèle de société. Populations pauvres et précarisées, jeunes, militants ou internautes sont spécialement visés, mais toute la population est concernée car  ce projet marque un recul général des libertés individuelles.

Répression des populations ciblées  :
Expulsion en 48h et sans  contrôle du juge de tous occupants d’habitats hors norme (tente, cabane, caravane, yourte, mobile home, maison autoconstruites, bidonville, bus ou camion aménagé  …) sur terrain public ou privé, et destruction de leur habitat ; Contrôle accru sur les prestations sociales et obligation pour les travailleurs sociaux de faire de la délation ; vente à la sauvette et vente de métaux sont pénalisées ; expulsion immédiate des transports en commun …
Face aux difficultés sociales d’un nombre croissant de familles,  un « couvre-feu » pour les mineurs de 13 ans,  une extension du « contrat de responsabilité parentale », un renforcement du contrôle administratif des mineurs délinquants et une procédure de comparution immédiate devant le tribunal pour enfants sont  prévus…

 

Fichage et vidéo surveillance généralisés :
Les fichiers de police et de gendarmerie actuels, truffés d’erreurs, incontrôlables et, de fait, incontrôlés sont reconduits, étendus et interconnectés. Les personnes innocentées resteront fichées.
La LOPPSI 2 systématise l’espionnage de l’espace public : toutes les entreprises privées pourront installer des caméras aux abords de leurs établissements et les préfets le long des manifs ; la police pourra avoir accès en direct aux images captées par les caméras dans les hall et parties communes d’immeubles ; les images de vidéosurveillance publique pourront être exploitées par des entreprises privées agréées par le Préfet ; dans certains cas, des logiciels de reconnaissance faciale automatique seront utilisés pour identifier les sujets…

Durcissement du droit pénal :
Confiscation automatique du véhicule ; peines-planchers de six mois à deux ans d’emprisonnement dès la 1ère infraction en cas de violence ; bracelet électronique sur décision administrative pour les sans-papiers ; pénalisation des chahuts lors de la réunion des instances électives ; nouvelles périodes de sûreté de 30 ans ; dispositions visant à augmenter le nombre de « doubles peines »…

Pouvoirs policiers accrus :
Filtrage et censure de sites internet ; renforcement des pouvoirs de la police municipale; instauration d’un vague « Conseil national des activités privées de sécurité » qui entérine et annonce la privatisation croissante de la sécurité ; création d’une milice suplétive, dîte « réserve civile », de 200 000 gendarmes et policiers à la retraite, et étudiants, rémunérés…

La LOPPSI 2 est la 11e loi exclusivement répressive depuis 2002. Elle s’appuie sur le sentiment d’insécurité sociale qui s’étend à chaque remise en cause des droits sociaux pour tous.

Cette loi nous prépare une société du contrôle, fondée sur la tension et la stigmatisation. Elle concrétise le fantasme de l’ennemi intérieur et assimile tout acte de contestation à une atteinte de l’Etat. Elle affaiblit la prévention et les garanties judiciaires. Examinée au Sénat à la mi-janvier, elle pourrait rentrer en application au printemps 2011.

Cette loi menace nos libertés et aggrave l’injustice sociale, elle doit être retirée ou abrogée !

Mobilisons nous partout :
Si tu ne t’occupes pas de la LOPPSI 2, elle s’occupera de toi !
MANIFESTATIONS le 15 janvier

1er Signataires : Advocacy, AFVS, AITEC, Bagagerue, CDSL, Col. anti LOPPSI Toulouse, Col. Soupe ref Diois, DAL, Fédération des Arts de la rue, FSU, HALEM, Intersquat Paris, Jeudi noir, Libre Accès, MRAP, Mouv. Objecteurs de croissance,  Nomades et citoyens en Mouvement, Privacy, RéSEL, RESF, SNPES-PJJ/FSU, SNUClias/FSU, SNEPAP FSU, SUD santé sociaux, SUD éducation, Syndicat des Avocats de France, Syndicat de la Magistrature, Union Syndicale Solidaire, USP, Vie et Habitat choisi …
Ainsi que : Alternatifs, Europe Écologie les Verts, NPA, MJS, Parti de Gauche , PCF, PCOF …

Sacré Coeur

samedi 18 décembre · 14:00 – 18:30

SUR LES MARCHES DE LA BUTTE MONTMARTRE DEVANT LE SACRE COEUR

MARCHES DU SACRE COEUR
Paris, France

MOBILISATION GENERALE ARTISTIQUE ET PACIFIQUE:

NON A LOPPSI 2 :

ALLEZ LES PARISIENS, BANLIEUSARDS ET AUTRES:
A TOUS LES ARTISTES DE RUE GEEKS SALTIMBANQUES .JONGLEURS RROMS MUSICIENS DISEUSES DE BONAVENTURE PUNK TIPPI YOURTES SQUATEURS MAQUILLEUSES ROULOTTES TRAVELEURS TEUFEURS CLOWNS…… ET J’EN OUBLI

A TOUS LES CITOYENS-CITOYENNES
TOUT LE MONDE EST CONCERNE
C’EST NOTRE LIBERTE QUI EST TOUCHE
NE RIEN DIRE C’EST LAISSER LA PORTE OUVERTE A LA DICTATURE
A TOUS CEUX QUI SONT CONTRE LOPPSI LA LOPSA
CETTE LOI NE PASSERA PAS PAR MOI

RDV 14H SUR LES MARCHES DU SACRE COEUR DE MONTMARTRE DANS LA JOIE ET LA BONNE HUMEUR
DEGUISEZ VOUS MAQUILLEZ VOUS QUE CE SOIT HAUT EN COULEURS
VENEZ AVEC DES BANDEROLES ANTI LOPPSI
VENEZ AVEC DES BANDEROLES ANTI LOPPSI
VENEZ AVEC DES BANDEROLES ANTI LOPPSI
VENEZ AVEC DES BANDEROLES ANTI LOPPSI

Bambam Prod

Triste fin de la Comète

Paris, samedi 4 décembre 2010

Triste fin de notre belle histoire, la Comète 347 est partie en flammes hier en fin d’après midi. La cause est inconnue.
Le chat est mort.
20 ans de travail et d’archives perdus ainsi que le matériel et les outillages des personnes qui avaient leurs affaires sur place.
Nous sommes en vie, personne n’a été blessé.
Nous sommes très heureux de tout ce qu’on a pu faire et partager avec vous grâce à ce lieux. Vos soutiens ces dernières semaines à nos efforts pour se faire reloger nous ont vraiment fait chaud au coeur et ont eu un réel impact. Nous espérons que ça ne s’arrêtera pas là.
Les traces de la Comète resteront longtemps avec nous et nous espérons qu’elles resteront avec vous aussi.

M

Permanence médicale

Vous pouvez venir ou envoyer des personnes qui en ont besoin (avec ou sans couverture médicale)
à la PERMANENCE MEDICALE Médecins du Monde (médecin généraliste et infirmières)

La Petite Rockette, 6 rue Saint Maur (métro 9 Voltaire)

Tous les JEUDIS de 14h à 18h. (fermeture exceptionnelle les jeudis 16 et 23 décembre 2010)

Pour toute demande médico-sociale, voir ce document qui donne les horaires et les spécialisations des consultations de Centre d’Accueil de Soins et d’Orientation (CASO) de MDM avenue Parmentier.

 

www.lapetiterockette.org

NON à la LOPPSI

Les 63 signataires de l’appel « LOPPSI 2 : Pas en notre nom » (voir liste ci-dessous) vous invitent à une réunion de coordination le mercredi 15 décembre à 19h à la Bourse du travail, 3 rue du Château d’eau, Paris 10è, M° République

Discussion en 2ème lecture à l’Assemblée Nationale de la Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure : du mardi 14 décembre 2010 au vendredi 17 – Vote le mardi 21 décembre

 

loppsi c’est quoi ? :

A l’heure où le Gouvernement est attaqué de toute part sur sa politique répressive et raciste à l’égard des Roms, des gens du voyage et en règle générale, des populations précaires, il fait adopter en force l’article 32 ter A de la LOPSSI 2 à l’encontre des habitants de bidonvilles, d’habitations de fortune, de campements de sans abris comme dans le bois de Vincennes, et également à l’encontre de personnes ayant choisi d’habiter caravanes, roulottes, camions, tipis, yourtes, auto et éco-constructions.

Toute construction sans permis de construire, comme il en existe beaucoup dans les DOM TOM pourrait aussi tomber sous le coup de cette procédure d’exception, car une construction sans permis est « illicite ». Cette procédure menace également les squatters : le Ministère de l’Intérieur a annoncé son intention de l’étendre aux occupants de locaux lors de la deuxième lecture à l’Assemblée Nationale.

Plus d’info :

http://www.droitaulogement.org/loi-loppsi-2-article-32-ter-a.html

http://clej.blog.free.fr/public/pdf/LOPPSI2-synthese.pdf

http://www.halemfrance.org/

http://www.laquadrature.net/fr/loppsi-a-lassemblee-rejetons-la-censure-du-net

http://lenigloencolere.over-blog.com/article-loppsi-2-le-gouvernement-fait-la-guerre-aux-mal-lotis-60825935.html
http://www.ladepeche.fr/article/2010/11/30/959680-Loppsi-2-la-loi-qui-alarme-le-Droit-au-logement.html
http://torapamavoa.blogspot.com/2010/12/vivre-dans-des-camions-yourtes.html

 

A l’occasion du début de la discussion en 2ème lecture à l’Assemblée Nationale de la Loi d’Orientation et de Programmation pour la Performance de la Sécurité Intérieure (LOPPSI 2 – La 1 a été combattue par une poignée…), les 55 organisations signataires de l’appel « LOPPSI 2 : Pas en notre nom » à l’initiative du Collectif Liberté Egalité Justice (CLEJ) vous invitent à une conférence de presse / réunion publique, le lundi 22 novembre à 14h30, place Edouard Hériot, derrière l’Assemblée Nationale.

Organisations Signataires :
Assemblée citoyenne des originaires de Turquie,  Act-Up Paris,  Association des Tunisiens en France (ATF), Collectif “Non à la politique de la peur”,  Confédération syndicale des familles (CSF),  Droit au Logement (DAL),  Droit Solidarité,  FASTI,  FCPE, Fondation Copernic,  Fédération des Tunisiens pour une Citoyenneté des deux Rives (FTCR), GISTI,  Groupement étudiant national d’enseignement aux personnes incarcérées (GENEPI),  Habitants de logements éphémères et mobiles (HALEM),  InLibroVeritas, Inter LGBT, Intersquat Paris,  Jeudi Noir,  IRIS (Imaginons un réseau Internet solidaire), La Quadrature du Net,  Libre Accès,  Ligue des droits de l’Homme (LDH),  MACAQ,  Mouvement de la Paix,  Privacy France,  RESEL (Réseau Stop aux expulsions de logement),  SNJ-CGT,  Solidaires unitaires démocratiques – santé/sociaux (SUD santé/sociaux), Syndicat de la magistrature (SM),  Syndicat des avocats de France (SAF),  Syndicat national de l’enseignement supérieur (SNESUP/FSU),  Syndicat national de l’ensemble des personnels de l’administration pénitentiaire (SNEPAP/FSU),  Syndicat national des personnels de l’éducation et du social – Protection judiciaire de la jeunesse (SNPES-PJJ/FSU),  Syndicat national unitaire des collectivités locales, de l’intérieur et des affaires sociales (SNUClias/FSU),  Union Juive Française pour la Paix (UJFP),  Union syndicale de la psychiatrie (USP),  Union syndicale Solidaires,  UNSA EDUCATION,  VECAM,
Partis politiques: Cap 21, Europe Ecologie/Les Verts, Fédération pour une alternative sociale et écologique (FASE), Gauche Unitaire, Nouveau parti anticapitaliste (NPA), Parti communiste des ouvriers de France, Parti communiste français (PCF), Parti de gauche, Parti socialiste…

Paris : Des squats en sursis… et un festival en survie

http://www.rue89.com/rues-de-paris/2010/11/13/ce-week-end-fou-derniere-175815

 

Paris : Des squats en sursis… et un festival en survie

Funeste mois d’octobre pour les squats parisiens. La Marquise et le Gros Belec ont tous deux été expulsés. Cynique hasard du calendrier : ces espaces autogérés s’apprêtaient à faire le plein de manifestations artistiques à l’occasion du Festival des Ouvertures Utiles.

Le local industriel était désaffecté depuis plus de huit ans. Le 107 rue du Chemin Vert (XIè) se retrouve à nouveau vacant pour une durée indéterminée. Les membres du collectif Curry Vavart avaient obtenu quatre jours pleins pour plier bagage. Les valises sont bouclées depuis vendredi dernier.

Les squatteurs occupaient, sans droit ni titre, un immense bâtiment de 2700 m2 depuis le 15 février 2010. Ils ont donc été délogés le 29 octobre à l’aube, dans le calme. La préfecture de police a dépêché une centaine de CRS pour faire appliquer une implacable décision de justice. Et ce, à 48h de l’épineuse trêve hivernale. Malgré l’absence de tout projet confirmé ou imminent pour leur bien, les propriétaires, une SCI familiale, n’ont rien voulu entendre.

Insensibles à la pléthore d’activités artistiques qui fleurissaient dans leur hangar abandonné : créations pluridisciplinaires, répétitions, spectacles, ateliers, débats ou projections de films d’auteur. Terrain d’expérimentation et foisonnante pépinière de talents, le Gros Belec était aussi un lieu de vie et de rencontres. Au total, une quinzaine de personnes y résidaient en communauté, dont la mascotte : un bébé de 10 mois.

Déjà contraints en début d’année d’enterrer le Bœuf 3 (XXè), Curry Vavart retourne aujourd’hui à la case suspens. Privée de QG, l’association ne désarme pas pour autant. Loin de là. « On s’est débrouillé dans l’urgence pour héberger tout le monde chez des amis. La suite est simple : on cherche un autre endroit modulable pour poursuivre et fédérer nos projets », clame Vincent Prieur, co-fondateur et chargé des relations publiques. Ce jeune plasticien milite pour « l’application de la loi de réquisition des logements vides ». Un texte voté en 1945 et tombé dans les oubliettes.

Un « baptême du FOU » entre espoir et désarroi

Moins d’une semaine avant la fermeture du Gros Belec, c’est la Marquise qui avait subi le même sort. Les forces de l’ordre ont défoncé la porte et fait usage de gaz lacrymogènes.

Jeudi Noir, ardent défenseur des mal-logés, avait réquisitionné cet hôtel particulier, niché au cœur de la très chic place des Vosges (IVè), en octobre 2009. Une somptueuse bâtisse du XVIIè siècle, « oubliée » depuis 45 ans.

Sa propriétaire, une femme de 88 ans, a gagné son bras de fer. Inflexible, la cour d’appel de Paris a ordonné une expulsion sans délai, assortie du versement d’indemnités d’environ 80 000 euros pour les squatteurs. Au nom de l’atteinte au droit de propriété.

Résultat : étudiants et précaires redécouvrent la rue, endettés, et la Marquise doit annuler sa participation au Festival des Ouvertures Utiles.

Dans ce contexte, la 6è édition du FOU a pris ses quartiers sur Paris et la proche banlieue. Bon an mal an, cette « potion contre la sclérose culturelle » bat son plein dans quatorze sites alternatifs, illégaux, tolérés ou conventionnés et, par nature, éphémères.

Des bulles de liberté vectrices de lien social comme le Jardin d’Alice (XVIIIè), le Loft ou la Petite Rockette (XIè). En apparence, l’heure est à l’effervescence et la bonne humeur. Les organisateurs misent sur le soutien du public et la programmation éclectique, étalée sur trois semaines.

Un savant dosage de concerts de rock industriel, expositions de peinture abstraite, performances burlesques, shows de jonglage surréalistes, théâtre de rue farfelu, diffusions vidéos iconoclastes, murs de graff subversifs ou expressions poétiques citoyennes. A retenir notamment : un vibrant hommage aux femmes artistes rendu au Carrosse (XXè).

« Une invitation à la folie, à la passion, à l’ouverture de brèches dans la réalité et la grisaille quotidienne » écrit l’Intersquat.

Toutefois, le réseau informel voit l’avenir s’assombrir en Europe : « Après l’Allemagne et la Hollande, la France prend des mesures antisquat, radicales et sécuritaires. Avec la loi Hortefeux Loppsi 2, le préfet peut expulser sans jugement, contre l’avis du propriétaire ou à sa place, de plein gré ou de force et sans obligation de relogement. Même propriétaire, vous pourrez être amené à quitter votre habitation si celle-ci est jugée insalubre, dangereuse ou portant atteinte à la tranquillité publique. Sur la base de ces critères, n’importe quel lieu risque l’évacuation en 48h ».

Même constat d’inquiétude pour Yabon, coordinateur du Carosse : « Je suis catastrophé. La Marquise et le Gros Belec étaient deux des meilleures adresses de Paris, tenues par des équipes exemplaires. Loin des clichés. C’est une régression, le symbole du mépris et de l’incompétence de la Mairie. Ils avaient les moyens d’intervenir mais quand il faut se mouiller… L’idée, c’est d’exiler les artistes ? Qu’on s’y trompe pas, ce climat de tension n’incite personne à baisser les bras. Au contraire, il renforce notre détermination !»

Mais que fait l’Hôtel de Ville ? Priorité au bling-bling ?

Déclarations d’intentions, désirs de régularisation ou construction d’ateliers, la Mairie de Paris semble armée de bonne volonté pour préserver la place de l’art vivant dans la cité.

L’adjoint de Bertrand Delanoë en charge de la Culture, Christophe Girard, répète à l’envie les moyens faramineux déployés pour le 59 Rivoli ou le fantomatique 104.

En mai 2009, le conseil municipal, heureux possesseur de lieux inoccupés(104), avait même réaffirmé son souhait de les mettre à disposition des groupes de squatteurs. Depuis ? Rien ou presque. Les artistes restent confrontés à des loyers exorbitants et à la pénurie d’espaces disponibles. Et forcés de mener, tambour-battant, une mini-guérilla urbaine pour s’exprimer.

Pourtant, depuis les années 80, ces nomades revendiqués ne réclament « ni places ni prébendes, juste une forme de tolérance : exister dans les interstices de la ville, occuper temporairement ses friches, vivre au plus intime des quartiers, sans être attaqués, traînés en justice, vilipendés » (manifeste de la Miroiterie).

Héritiers contestataires de la Cour des Miracles, les squats sont devenus des zones tampons, des laboratoires pirates et multiformes qui contribuent à restaurer le dynamisme, en vertigineuse perte de vitesse, d’une Ville Lumière assagie. Loin de cette reconnaissance méritée, les cultures populaires naviguent en eaux troubles. Plus que jamais…

Guillaume GOMIS

Premières Rencontres Nationales Intersquat à Rennes

L’ELABORATOIRE à Rennes accueille les premières rencontres nationales intersquat

du 10 au 13 juin 2010 sur deux espaces :

48 boulevard villebois mareuil, près de la Z.I sud-est, entre le pont de strasbourg et le cimetière de l’est. Il y a un énorme robot à l’entrée. C’est là que sont situés la cuisine et les ateliers plastiques.
Pour ceux qui viennent en gros véhicules, c’est plutôt au 17 bis avenue chardonnet, 200 m plus loin sur la droite, en allant vers la déchetterie. Il y a un autre terrain et les bureaux de l’asso.

Le site web c’est www.elaboratoire.free.fr mais il est en (re)construction, sinon c’est elaboratoire@free.fr s’il y a besoin d’infos, ou encore Damien 06 26 24 75 16

————————————————————————————————————————————–

Rencontre Intersquat nationale à Rennes – Du 10 au 13 Juin

 

Rendez-vous National à l’Elaboratoire de Rennes

L’Elaboratoire de Rennes organise avec des collectifs Parisiens une rencontre Intersquat nationale. L’enjeux des trois jours est basé sur l’échange des expériences, la mutualisation des savoir-faire et la création d’un réseau d’entre-aide entre les différents lieux autonomes.

Tous les collectifs sont évidement les bienvenues, les moyens logistiques d’accueil seront très vite communiqués par l’Elabo.

 

Node Fest 2010

 

 

Node Fest

 

Le TRAUMA STUDIO c’est un collectif qu’œuvre dans le domaine des arts électroniques et numerique. Le champ d’action du collectif est très large : il s’agit de la production /distribution des travaux audiovisuels, de plus récents expressions des arts visuelles et l’évolution des arts performatives jusqu’à arriver à la production musical en studio. Le TRAUMA STUDIO est un espace-laboratoire dédié aux artistes, techniciens et curieux où c’est possible de se rencontrer, de partager les savoirs, de développer des projets et trouver/inventer les moyens nécessaires pour les réaliser. Le projet c’est le manifeste d’une façon de faire aujourd’hui art, diffuser culture et produire information. Il se positionne contre le droit d’auteur en faveur de nouveaux systèmes de partage comme le peer-to-peer, les softwares open-source et les productions copy-left. Un projet ouvert, promoteur de collaborations et de connexions à niveau international.

 

 

Le principal projet du Trauma Studio est le NODE FEST. Les premières éditions du festival en 2008 et en 2009 ont traversé l’Italie du nord au sud, en mobilisant plus de 200 artistes en deux ans et en recevant de bons consensus de la parte du public. Pour l’édition 2010 le NODE FEST propose un festival electro-numerique itinérante qu’ira plus loin des barrières nationales pour se transformer dans un évent de niveau international. Trois villes pour trois pays: le 20 et le 21 Mars à Paris, la « ville de la lumière », le 2 et le 3 Avril à Istanbul « la porte d’orient » et le 16 et le 17 Avril à Rome la « ville éternelle ». Pendant le festival sont prévues: expositions et projections, dj-set et live-sets, performances et installations multi-médiales afin de créer une grande vitrine collective dédiée à l’avangarde électronique, aux production digitales « par le bas » et aux plus contaminées formes d’expression artistique. Cette analogie itinérante proposera projets, produits et œuvres réalisées par des artistes, des structures et des collectifs qu’ils sont en train de s’affirmer en Europe. Voilà le NODE pour le 2010: pas seulement un complexe rendez-vous artistique sur échelle international, mais surtout un moment de forte échange interculturel.

 

Programmation 20 – 21 Mars

 

La Petite Rockette
6,  Rue Saint Maur
(11ème Arrondissement)

www.lapetiterockette.com

 

MARCH, the 20th – SATURDAY

h17:00  VERNISSAGE

Exhibits and multimedia installations.

h18:00  FORUM

Trauma Studio meets Intersquat: the experience

of Festival des Ouverture Utiles and Node Fest.

h19:00  DOCU PREMIERE

« Fascist Baby »  (M.Pontone – Utopia Film – 2010)

Documentary XXX and about the XXX

h20:30  PERFORMANCE

« Butoh Ouvert – A place of research about Butoh« 

Directed by: S.Zamudio – S.Offenstein – L.Lawrie

Three performances (15′) and a video projection.

« Firts rule: not to be saved. – Burning Antigone« 

Realized by AKRteatro and featuring TeatroForte

with M.L. De Bardi  –  Voice Off: A.Kellermann

Soundtrack by D.Catano and R.Cocozza

h22:00  MUSIC/LIVE-SETS/VISUALS

UN:CODE
(NodeCrew – NSOP Rec – Ventuno Recordings)

PRODUKKT
(NodeCrew – Space Factory – Awards Recording)

VJ-set:  DAMAGE CONTROL

 

MARCH, the 21st – SUNDAY

h17:00  OPENING

Exhibits and multimedia installations.

h19:00  VIDEO PROJECTIONS

« Intersquat@FortePrenestino »  (Rome – 2010)

« COP15 – Never trust a cop »  (Copenhagen – 2010)

h20:30  PERFORMANCES and MUSIC

 

MULTIMEDIA INSTALLATIONS

« Nightmare« 

(Ambhika Samsen)

« Caos Mentale » and « Nascita« 

(Ida Gerosa)

« Bordernetart« 

(Giada Totaro)

« CD Player« 

(Alessio Chierico)

« Open Hardware« 

(Beatrice Menniti)

« Muslim Up To Date » and « Enter Iran n°1« 

(Emanuele Andreoli)

Node Fest à Paris le 20 et 21 Mars à la Petite Rockette

 

Node Fest

 

Le Node Fest est accueilli à Paris le 20 et 21 Mars à la Petite Rockette.
Le festival est une initiative de membres du Forte Prenestino

 

NODE FEST is an international festival dedicated to electronic and digital arts, that proposes the projects, the products and the works realized by artists and structures or indipendent productions and records who are afferming themselves in the countries visited each year.

This year, three cities in three different countries, European and non: on March the 20th-21st in PARIS, on April the 2nd-3rd in ISTANBUL; and on April the 16th-17th in ROME.
Art exhibits and documentary premieres, live performances, music, live-sets and multimedial installations, in an enormous joint show dedicated to electronic avante-garde, to underground digital productions and to the more contaminated and transversal forms of art expressions.
This project manifests a specific way to create art today, spreading culture and producing information, an open project, promoter of collaborations and contacts on an international level.

 

La Petite Rockette
6, Rue Saint Maur
(11ème Arrondissement)

www.nodefest.net

www.lapetiterockette.org

————————————————————————————————————————————–

Nouvel an – Ouverture Festive SOS 31

LA SAINT SYLVESTRE LA PLUS SURPRENANTE DE LA DECENNIE !! à la porte de Champeret
amitiés et bonne année à tou(te)s
sara

info ligne 0892350033 le code 75 75 75
A noter dans votre portable pour ce soir

 

Inauguration d’un nouveau lieu dans paris, 2000m², Sono 20kW

soirée déguisée sur le thème « BeetleJuice » et « noir et blanc »
programmation musicale de 21h à l’aube!

entrée 5 euros (participation aux frais)

stands, performances, expo, déco : 
MONICA (fluo lumino painting psychadélique) 
GRAND MEHDI (3d géometrie fractale) 
ELYAH (tribal art) 
DELPHINE (la petite roquette), 
Monika Lucie INE & Mimi Hagendas Exotika

concerts / line-up :

21h: ZORG MUSIQUE – jazz moderne

22H: THE NANY’S MOOH JART SOON – rock crazy

23H: TCHIKI BOUM – wave punk

00H: BAMBAMPROD & TRIBAL MYSTIK – tribal break electro

1H: SON OF A PITCH – dubstep drum’n’bass

ROMANITEK + GUESTS

2H: JVS 5.1 (mix minimal) romanitek 

3H: ZIM K – live electro – TKR 

4H: PB TRK – mix tek – ART’NAK 

5H: NAIGA MACHINE – live trip

6H: ZAM’X – mix tek – THE BRUG LEVEL 

7H: H2O – live and floor – processus record – D 1 – drum&bass

 

————————————————————————————————————————————–

Evénements permanents

EVENEMENTS PERMANENTS

 

– MACAQ

Tous les midis : café associatif avec Zoubida de 12h30 à 14h

 

 

EXPOSITIONS PERMANENTES

 

– LE CARROSSE

«J’ai 7 ANS..»

VERNISSAGE OPENING OFF LE 19 NOVEMBRE A 17H.

Exposition du 20 au 29 novembre 2009.

INSTALLATION 009

VERSIFICATION 03

Workin proGress, accrochage

intersquat. Un tabLo unique à signature multiple sur 400m2.

yabonpaname@hotmail.com

06.89.17.79.73

facebook: CaRRoSSe/FB

 

– MACAQ

Exposition dessins de l’intersquat 2009 de Rome par Marcel Aurange.

Exposition photos de l’intersquat 2009 de Rome par Tim Laser

 

– LA PETITE ROCKETTE

Venez visiter la galerie !

 

– RIVOLI

Visite des expositions et des ateliers du mardi au dimanche de 13h à 20h. Samedi de 11h à 20h.